Pfiouuuu ! Tellement d'émotions encore que je ne sais pas par où commencer ! Le concert avait lieu au Centre Bell, l'équivalent du Palais Omnisport de Paris-Bercy, dans lequel se déroule habituellement tous les matchs (à domicile bien sûr) de hockey de l'équipe de Montréal, les Canadiens, et qui compte 21 500 places.
Le show devait commencer à 19h30, nous arrivons 45 minutes avant environ et la salle est encore assez vide. Cela nous laisse le temps de réviser un peu et d'écouter ses chansons sur mon ipod !

19h15 : le début du show ! DJ Iroc, qui fait partie du collectif American Most Wanted Dj's, vient chauffer les quelques centaines de personnes qui sont déjà présentes avec de la très bonne musique.
Vient ensuite Jermaine Paul, qui est, au départ, un choriste d'Alicia Keys et qui (me) fait une très forte impression. Il chante 4 chansons et, le DJ vient à nouveau pour continuer de chauffer la salle avec un petit mix dont il a le secret !
Arrive ensuite la première partie officielle de la première partie (parce qu'il y a une autre surprise !) : Jordin Sparks, que je ne connaissais pas non plus auparavant mais à entendre le public, ce n'est pas le cas de tout le monde ! Je comprends par la suite qu'elle a participé et gagné American Idol à l'âge de 17 ans. Elle fait le show avant une petite pause mix du DJ et la venue de... Ne-Yo !!!!!!
Ne-Yo est connu en France grâce à son titre So sick mais on a eu le droit à plus d'une chanson, je vous rassure ! Son spectacle a duré un peu plus longtemps que les précédentes "premières parties" et a allié danse et chant : très très fort !

As I am

Le moment tant attendu arrive enfin ! Quelques notes de piano sonnent le début du concert (pour ceux qui connaissent bien l'album As I am, il s'agit de l'intro). La scène s'ouvre, un piano apparaît mais sans la chanteuse... quelques secondes passent, un nuage de fumée apparaît et laisse apercevoir en se dissipant Alicia Keys assise au piano (d'ailleurs la mise en scène du concert était plutôt pas mal). Ca y est ! J'y suis enfin. Il a fallu que j'aille à Montréal pour voir Alicia Keys : tu rends compte !!!! Bon je ne vais pas vous raconter tout le concert non plus mais juste vous dire que ca a été formidable. Ca va peut-être paraître bateau ce que je vais vous dire mais on voit quand même la valeur des artistes pendant le concert : déjà on voit tout de suite que ses albums ne sont pas arrangés par ordinateur comme c'est le cas pour d'autres très grandes stars (Madonna par exemple), elle a mis le paquet pendant tout le show, de la première à la dernière seconde (elle a du faire peut être 3 pauses de 2 minutes, et encore), elle n'a pas changé 36 fois de tenues pour épater la galerie et elle a parlé au public tout le temps ! D'ailleurs, le journal Métro a publié un article ce matin : "même si elle chantait dans un immense Centre Bell, la reine du R'n'B a réussi à installer une ambiance intime discutant la plupart du temps avec son public en totale communion et admiration. Une chose que peu d'artistes peuvent se vanter de savoir faire."... rien à ajouter à ça !
Etant donné qu'il s'agit de la tournée As I am, la majorité des chansons chantées faisaient logiquement partie de cet album mais elle a également repris ses classiques : Fallin, My boo (duo avec Usher à l'origine), You don't know my name...

Alicia Keys

Le moment qu'il faut que je vous raconte absolument c'est le final de ma-la-de !!! Le concert ne pouvait pas se terminer sans qu'elle chante le tube ultra-planétaire que tout le monde attendait : No one ! Imaginez 21 500 personnes qui chantent tous ensemble cette chanson... Non en fait c'est inimaginable ! Il faut y être pour ressentir tout ça, c'était époustouflant, très fort... On aurait pu croire que c'était la dernière chanson, mais non ! C'était ce qu'elle voulait nous faire croire mais je ne suis pas tombée dans le panneau !! Elle est revenue sur scène pour interpréter If I ain't got you qui, là encore, est chanté par une seule et même personne. Après 4 heures de show au total (2 heures en présence de la reine de la soirée), toutes les bonnes choses ont une fin. J'ai perdu ma voix et quelques cellules auditives mais ce concert (et les premières parties) en valaient vraiment la peine !

Ce qui est vraiment dommage c'est que je n'ai aucune photo à vous montrer pour vous faire partager tant bien que mal cette folle soirée. On a donné notre adresse mail à une fille pour qu'elle nous en envoie mais va-t-elle le faire ?...