Ce matin, première fois que je mets le réveil (mais au final je n'en ai pas eu besoin)... J'avais rendez-vous une heure après à la Caisse Desjardins avec Alexandre P. (on s'en fout je sais mais c'est ça qui est bien ! et puis je veux pas l'afficher alors on lui laisse un peu d'anonymat). Manque de bol pour moi, il était débutant, donc en formation, les démarches ont donc été plus longues qu'habituellement.

J'ai du tout d'abord remplir un formulaire en indiquant les données usuelles (nom, prénom, date de naissance, téléphone, adresse mail) mais j'ai aussi du donner deux noms de personnes n'habitant pas avec moi et résidant au Canada ainsi que leurs coordonnées. Ne connaissant que ma propriétaire, ça leur a suffit. De même j'ai du les renseigner de ma situation bancaire : si j'avais déjà eu un prêt, si j'avais des placements... Une fois ce formulaire rempli, je me suis dit que ça n'avait servi à rien puisque ce cher Alexandre m'a redemandé exactement les mêmes choses !

Pour ouvrir un compte chez eux, il faut se présenter avec deux pièces d'identité (mon passeport et ma carte nationale d'identité) ainsi que son numéro d'assurance sociale (comme quoi, on ne peut pas faire grand chose sans...). J'ai payé 5 petits dollars, qui en plus me seront remboursés lors de la fermeture de mon compte. Vu que je suis tête en l'air, j'ai oublié mes travellers cheques, je n'ai donc pas pu les déposer.

J'ai choisi cette banque car elle est présente dans tout le pays (et vu que je ne compte pas rester à Montréal, c'est très pratique). Il faut savoir que si on retire des espèces ailleurs que dans sa banque, on paye des frais...

D'autres banques sont présentes au Canada : la banque Laurentienne, la Royal Bank of Canada RBC, la Banque Scotia, ou encore HSBC.

Les banques fonctionnent différemment ici. En ce qui concerne la Caisse Desjardins, si vous ne disposez pas d'un solde minimal tous les mois (qui dépend du forfait choisi), vous devez payer un forfait mensuel dont le coût est proportionnel aux nombres de transactions bancaires que vous souhaitez faire par mois. Par exemple, pour 7 transactions bancaires, vous déboursez 2,50 $ ou 3,95 $ pour 12 opérations. D'autres gammes de forfaits existent selon les besoins de chacun, cliquez donc sur le lien pour en savoir plus ;).

Après quelques informations sur le fonctionnement du compte, celui-ci était enfin ouvert ! Youhouuuw ! J'ai opté pour le relevé mensuel virtuel (sur Internet donc) puisque je n'aurais pas la même adresse pendant mon année ici. De plus, je peux gérer, comme en France, plusieurs opérations par le portail de la banque. Le gentil monsieur m'a donné ma jolie carte bleue (qui est grise en réalité) ainsi que quelques chèques et spécimens de chèques (l'équivalent du RIB en France), je peux donc maintenant dépenser les sous que je n'ai pas encore ! J'ai du ensuite "niper" ma carte : il faut les comprendre ces Canadiens et c'est pas toujours facile. En réalité, il s'agit de configurer son code NIP, qui correspond au code confidentiel de la carte bleue. En France, c'est quelque chose qui est possible dans certaines banques mais c'est un service payant... et bah pas ici !

Un détail très important, les frais sont beaucoup moins élevés qu'en France ce qui n'est pas négligeable.