Commençons par la banque : pendant mon absence, j'aurais certainement besoin d'effectuer des opérations financières. Pour se faire, il faut que je fasse une procuration à ma banque pour qu'une personne puisse les faire à ma place. D'autre part, en partant, il est plus simple de prendre des travellers chèques : cela m'évite de me balader avec beaucoup d'espèces. Avec des travellers chèques, on peut payer notamment des hôtels, mais l'intérêt principal est de tout déposer à la nouvelle banque (au Canada) quand j'aurais ouvert un compte là-bas.
L'autre avantage est que la devise du dollar canadien est bien plus faible que l'euro. Ainsi si aujourd'hui je décide de convertir 500 euros en travellers chèques, j'aurais 746 CAD (dollar canadien). Bien évidemment, il faut payer ce service puisqu'en plus vos travellers chèques sont assurés en cas de perte ou de vol (c'est donc pour cela qu'il est beaucoup plus judicieux de prendre des travellers chèques au lieu d'espèces).
Il ne faut pas attendre le dernier moment (comme pour tout en fait !) pour se les procurer : un délai d'au moins une semaine (il faut même compter deux semaines) est souvent requis.

Le téléphone : le mail de l'ambassade du Canada et le billet d'avion ne suffisent pas à Bouygues Telecom pour résilier mon abonnement. Seuls quatre documents sont acceptés : un contrat CDI, une lettre d'embauche, un contrat erasmus ou un justificatif de domicile. Autant dire que je n'aurais pas de contrat CDI (et oui, je n'y reste qu'un an donc je ne pourrais avoir qu'un CDD), pareil pour la lettre d'embauche, contrat erasmus même pas la peine d'y songer et pour le justificatif de domicile, il faudra attendre d'avoir un appart'... Le bon point c'est qu'une fois le justificatif de domicile envoyé au service résiliation, la ligne peut être coupée en 10 jours. Il faut tout de même se renseigner car certains opérateurs proposent la suspension de la ligne pendant une durée maximum de 12 mois ce qui permet de garder son numéro et les avantages qu'on peut avoir (ce n'est pas gratuit non plus mais ça représente 30 euros pour une année environ chez SFR... beaucoup plus chez Bouygues !).

La sécurité sociale : avant de partir, il n'y a aucune démarche spécifique à faire. Vous pourrez lire qu'il faut fermer vos droits mais ceci est correct seulement si vous vous expatriez. Dans le cadre d'un PVT, vous pouvez partir les mains dans les poches. Le principal est d'avoir souscrit à une assurance (obligatoire).

Les Assedic... ahlalala ! En tant que chômeuse, il faut que je les prévienne de mon départ. Mes droits seront fermés pendant mon absence et dès que je reviendrai, je pourrai de nouveau en bénéficier... c'est magique !

J'ai peut être omis des démarches mais on ne peut pas penser à tout alors ça sera pour une autre fois si c'est le cas !